« Le Système de Valeurs Partagées, ADN de l'entreprise | Accueil | Le management de la relation client fournisseur l’art et la manière »

28 novembre 2015

Commentaires

Christophe D.

Bonjour François

Ca fait le plus grand bien à lire, et comme je suis d’accord avec tout ce que tu as écris !!!!! avec la plus grande conviction.

C’est comme d’habitude tellement bien dit, et je ne vois pas grand-chose à rajouter.

Tu pars d’un constat de manque de communication du Responsable d’entreprise, dû à la peur d’une perte de pouvoir. J’en conviens, mais dans mon entourage proche, je connais plus de dirigeants capables de passer au dessus de cela que d’autres qui, pour moi, sont dans un mode de gestion archaïque

Ceci dit l’exemple des trois frères est tellement expressif !!..... et tellement parlant !!!

Même si je suis d’accord et même si je pense l’appliquer, le fait de l’avoir lu m’a rafraichi la mémoire, et par conséquent m’a fait le plus grand bien.

J’ai une réunion avec l’ensemble de l’entreprise ce soir, et ton propos m’a fait rajouter quelques lignes …. C’est donc qu’il a été percutant ….

Merci encore François pour ce moment de réflexion …

A bientôt

Bien à toi

Daniel P.

Encore un bel exercice, bravo Francois !
Cela me renvoie encore à la fable du Colibri, qui en faisant certes sa part pour lutter contre l' incendie, anticipe sur ce que sera la perte de l'espace commun de vie. Il me semblerait très important que tu puisses décliner ton essai sur l'adaptation de ces principes dans le monde de l'éducation ; dit autrement, comment un tel principe pourrait ouvrir de multiples portes d'espoir tant pour les enseignés que pour les enseignants. Donner du champ, du rêve, donner du sens au passé, présent et avenir.
Bien à toi,

Bruno A.

Bonjour,

Merci pour votre texte bien écrit et plein de sens, à tous points de vue, n’est-ce pas ?
Je connaissais l’histoire des tailleurs issue d’une citation de Charles Péguy me semble t-il ?

Bien à vous.

Nora

Bonjour et merci pour ce message. J'avais lu cette histoire dans un livre intitulé "les managers porteurs de sens" de Vincent LENHARDT. Je rejoins Daniel sur le fait de transposer cette approche dans le monde de l'enseignement. J'ai un fils de 17 ans en terminal qui je pense par manque de sens a du mal à se motiver.

Stéphane S.A.

Merci François
Oui, tellement vrai.
Bien à toi.

Jacques M. - ESAT G.F.

Merci François pour la profondeur de vos propos. Vous lire nourrit l'esprit.

Au plaisir, qui sait, de collaborer de nouveau avec vous.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Blog powered by Typepad