« La négociation, les conditions de la réussite partagée | Accueil | l'entrepreneuriat à l'épreuve des émotions »

29 août 2011

Commentaires

B.C.

Bonjour François, je vois que tu t'es bien ressourcé et que tu es plein d'allant. Conserve ces réserves le plus longtemps possible.
Quant à tes réflexions que tu nous fais partager, voici les miennes qui dévient peut-être légèrement, à savoir :l'aventure n'est-elle parfois pas aussi une fuite en avant, fuyant la réalité? J'en ai connu des aventuriers laissant un chaos derrière eux sans avoir pris le temps de le démêler...
Amitiés,
B.C.

M.C.

Bonjour François,
C'est une très belle réflexion sur le voyage et l'aventure.
J'enfile mes pantoufles tout de suite !!! mais pour aller bosser.
Blague à part,je rêve d'un grand voyage en voilier !!!C'est ma passion....
A bientôt
M.C.

M.M.

François,
Merci pour ton propos... une vraie source de réflexion.... et je ne peux m'empêcher de faire le lien avec mon métier... le risque.... la prise de risque.... on en parle quand tu veux
a tres bientot
M.M.

JFC

Bonsoir François,
Ta dernière est tout bonnement une manière de chef-d'œuvre . Si le terme te gêne je le remplacerai par "superbe". C'est sans doute la plus belle et la plus importante à mes yeux de toutes les lettres que tu m'as envoyées.
Le problème qui court en filigrane dans ce texte est celui de l'audace et du formatage. Donner le sens de la prise de risque calculé et de la préparation de l'aventure ne fait pas partie de notre enseignement. L'école en toute honnêteté d'ailleurs et avec de bonnes intentions nous formate à tous les étages de ses degrés. La cause est-elle désespérée? Je ne le pense pas. Il suffit d'appliquer le principe du Kouglof. Ce gâteau, prince du petit déjeuner, n'est enfourné et dégusté que lorsqu'il a largement dépassé le bord du moule.
Salut et bonne soirée à toute la famille.
J.F.C.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog powered by Typepad