« gestion et développement, les deux poumons de l'entreprise | Accueil | La concurrence, ennemie ou amie de l'entreprise ? »

27 mai 2011

Commentaires

H.M.

Cher François,

Encore une fois, ton Apartés est un efficace rappel de connaissances,
une limpide prise de conscience des savoir-faire et savoir-être pour
entreprendre en minimisant les risques.

Tout pilote qui se respecte (et qui respecte les autres...) se
souvient à la lecture de ta lettre, que gérer un projet nécessite
autant, sinon plus, de préparation que d'action.

Et qu'une prise de recul par rapport à son projet, soit de sa propre
vision, soit de celle des co-pilotes, est un atout majeur dans le
développement dudit projet.

Je ne vois pas où ont été évoquées les conditions atmosphériques dans
ton Apartés. Le mauvais temps comme une crise économique du secteur,
l'augmentation du coût des matières premières, ou au contraire
l'absence de vent pendant plusieurs jours comme une forte demande
commerciale soudaine pour cause de canicule...

Je pense qu'elles sont abordées lors de la "collecte d'information,
des outils de contrôle, du reporting stratégique". Dans ce cas, peut-
on parler de veille économique, ce radar extérieur, resté au sol qui
suit d'autres pilotes dans le ciel ?

Merci pour tes brillantes interventions thématiques, elles sont
source de motivation et montrent la voie des savoirs au consultant
débutant que je suis.

Amicalement

H.M.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog powered by Typepad