« L'écriture ou quand la main parle | Accueil | La gestion des risques »

23 décembre 2010

Commentaires

M.M.

L’article est trop riche pour y répondre un lendemain de fêtes, et il est intéressant.

La fête devait venir spontannément quand on avait tué une bête et que l’on avait à Manger ;une tâche accomplie est (était) souvent suivie d’une fête (vendanges, moissons). Nos « pots » au bureau sont moins festifs !!!

Pour une fête, il faut aussi un décorum.

Enfin, tout cela m’a donné l’envie de relire ILLICT ET SON DROIT A LA PARESSE

MEILLEURS VŒUX

M.M.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Blog powered by Typepad