« L'éthique des affaires, utopie ou nécessité ? | Accueil | La fête, de l'utilité et de la nécessité »

28 novembre 2010

Commentaires

M.C.P.

bonjour,
Juste un ou deux petits commentaires à ce texte intéressant.
L'écrit, dans la relation aux autres, a besoin du maximum de précisions dans la formulation, pour éviter toute ambiguïté. Celui qui écrit sait parfaitement ce qu'il veut dire, mais souvent il synthétise trop, zappe des éléments, évidents pour lui, mais pas forcément clairs pour le lecteur ; il est donc nécessaire pour moi d'être explicatif au maximum, de se relire "à tête reposée" pour voir si tout est clair.
Je mets un bémol à l'écrit : que ce soit dans les livres, mais surtout maintenant sur internet, tout un chacun peut écrire n'importe quoi, sans que la véracité des propos soit confirmée... d'où de vraies dérives !

à bientôt, amitiés
M.C.P.

Vincent Verschoore

Salut François et MCP ci-dessus,
Cela montre qu'il existe plusieurs types d'écriture: l'expression personnelle, la poésie, la littérature n'ont pas grand chose à voir avec l'écriture technique ou informative qui demandent une certaine "vérité". Toujours très relative d'ailleurs. Nous vivons une période, me semble t'il, ou l'accès à l'écriture et à un possible lectorat n'a jamais été aussi facile, notamment grâce aux blogs. En ce qui me concerne, je note que le fait de tenir un blog a effectivement un effet très positif sur la mise en forme et l'approfondissement de réflexions, d'interrogations ou de convictions qui autrement restent assez nébuleux.

A bientôt
=Vincent=

R.B.

Bonjour François,

Comme d’habitude, tes propos (ton texte) sont de grandes qualités et m’incite a prendre la plume, pour fixer sur le papier ce que je peine a exprimer oralement, a structurer ce que je veux réaliser, ou arrêter mes sentiments et mes souhaits de l’instant.

Mais rien n’est simple. La paresse, cette grande copine qui ne me lâche pas, mais surtout la peur d'une vérité qui pourrait naitre sur la feuille blanche, ou la révélation de l’inanité de mes propos me paralyse souvent. Sans aucun doute tu as pourtant raison et nous avons tous a gagner , a tout coucher sur le papier , ce miroir qui fixe a jamais ce que nous sommes , même si le plus souvent ce n’est seulement que sous l’apparence de ce que nous voudrions être.

Bien amicalement.
R.B.

F.P.

Bonjour François,
Juste une petite réaction par rapport à ta lettre : Son contenu [cf l'écriture] ne s'applique t-il pas intégralement à toute forme d'expression ? n'en va t il pas aussi de même pour la danse, la peinture, la musique, etc ... ?
Amicalement
F.P.

C.D.

Bravo et merci pour ce beau texte qui donne envie de reprendre la plume (encore que pour moi, l’écriture soit devenue indiscociable de l’ordinateur qui me permet de mieux organiser mes idées, revenir en arrière, compléter etc...).

C.D.

L.M.P.

Bonjour François,

Ah ! quel bonheur de lire cet exemplaire d’aparté, pour moi qui suis, indéniablement et indécrottablement (!) un homme de l’écrit, à défaut d’être un homme d’écriture.
Avant même l’Internet, et autres SMS il y avait déjà eu le téléphone qui a vu le naufrage de l’écriture pour des générations entières ! L’argument : « c’est pratique, c’est rapide, et puis c’est sympa d’entendre la voix » ne tient pas !

Verba volent, scripta manent…Le plaisir de lire, relire et lire encore ce mot de l’être aimé, de l’ami éloigné. Ecrire, c’est, comme tu nous le dis fort justement, commencer par penser, à elle, à lui, puis se mettre en résonance avec le destinataire, structurer sa pensée, créer, imaginer, rêver, bref tout cela avant même d’avoir saisi son stylo.

Quand Madame de Gaulle est morte, une de ses amies a dit : « c’est une personne qui écrivait ».

C’est vrai qu’il y a dans notre société, les personnes qui écrivent (de moins en moins) et celles qui n’écrivent pas (de plus en plus) et que cela peut créer un critère de classification un brin élitiste. En effet pour écrire, il ne suffit pas d’avoir envie d’écrire, encore faut-il également maîtriser l’orthographe. Et là…tout le monde n’est pas sur un pied d’égalité !

Bonne journée, merci de nous régaler de tes apartés.

Amitiés,

L.M.P.

C.B.

Cher François,
Je viens de lire rapidement il est vrai tes commentaires sur l'écriture.J'ai eu à la pratiquer dans le cadre de mon travail et j'ai constaté que c'est un outil bien difficile à manier. Il faut en premier lieu en posséder les techniques et c'est là que l'on s'aperçoit que nous avons appris peu de chose au cours des études secondaires. un prof que j'ai rencontré au cours d'une formation m'avait fait progresser en me faisant établir des listes de mots. C'est fou ce que cela enrichit notre vocabulaire.
Je t'embrasse.
C.B.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Blog powered by Typepad