« L'entreprise ou l'éternel marathon | Accueil | Que serait l'eau sans ses fleuves ? »

20 novembre 2009

Commentaires

R.D.

Cher François,
pour faire passer de l'optimisme il convient de voir chez les autres beaucoup de choses positives et d'avoir soi-même de la sérénité . Ainsi on évitera toutes les scories du désenchantement et des polémiques incessantes qui ravagent projets et objectifs. Il s'agit pas de donner des leçons mais d'être pratiquant.
R.D.


B.C.

François,
Si les gens n'étaient pas tellement impregnés de matériel et se tourneraient davantage sur leur être intérieur ou vers la nature, ils iraient mieux. Bonne soirée,
B.C.

N.V.

Bonjour ,

C'est en consommant des tranquilisants et autres sommnifères que l'on paralyse l'activité économique ... (on dort ) . Tu as répondu à la question ...

Personne n'est capable en France d'apporter un changement si minime soit-il dans l'organisation des choses dépendant de l'Etat :
- le service minimum en cas de grève ne fonctionne pas ...
- Les réformes de l'enseignement classique et supérieur quelles qu'elles soient ne sont pas acceptées ...
- La supression de la taxe professionnelle ne passe pas ! (et pourtant on ne prévoit plus de tout supprimer )
- L'anpe ne faisait pas son travail ; c'est encore pire avec Pôle Emploi et ses disputes internes ...
- La disparition des Départements dans 6 ans ne passe pas !

Je pourrais en écrire des pages ...

Tu es au fait du problème et c'est tout l'intérrêt de ton métier : Le Français a Horreur du changement et s'accroche à des avantages soit-disant acquis . Aux Coachs de lutter contre cet état de fait et accompagner les dirigeants pour faire comprendre à chacun qu'il est nécessaire de s'adapter sans cesse et que rien n'est acquis . (Sauf la mort à venir )


Bien à Toi
N.V.

J.F.C.

Aparté 114: un des meilleurs que tu nous aies envoyé.
Le problème que tu abordes sous l'angle de l'optimisme et du pessimisme fait effectivement des ravages. Tout se passe comme si les gens se croyaient prisonniers des évènements. Or on n'est jamais aussi prisonnier qu'on le croit.Le plus néfaste c'est l'espoir. Quand il n'y a rien à espérer on ne peut perdre son temps à désespérer. Voici poindre un autre ennemi: l'avenir. Par définition il n'existe pas, c'est un indéterminé. Cela n'empêche pas de faire des projets. Simplement il faut en même temps prévoir qu'il ne se réalisera sans doute pas comme il a été établi. L'archer peut viser la cible, il ne sait quand se lèvera le vent qui détournera la flèche. Ce qui nuit au jugement dans l'action ce sont la vanité et l'humilité. Il faut pouvoir juger en dehors de ces catégories. Un échec ne met pas en cause la valeur de la personne et l'humilité empêche de constater ce qui est réussi. Où est le mal de dire j'ai fait du bon travail? en plus, vanité et humilité interdisent de demander de l'aide alentour.Pour le reste: voir Epicure et Lucrèce.
J.F.C.

J.F.C.

Apartés n°114 (suite)
Cher François,
Je me permets de reprendre un peu de place sur ton ordinateur. C'est parce que l'Aparté 114 me paraît particulièrement important.
Le pouvoir est une illusion. Pendant que les lèvres de celui qui subit le pouvoir prononcent: "oui chef" sa tête est déjà en train de chercher le moyen de le contourner. Mon professeur de français de 3ème, lorsqu'il nous passait un ratichon terminait, toujours sa harangue par: "et moi aussi". Un jour nous avons constitué une petite délégation et avec toute l'inquiétude du monde nous nous sommes enhardis et nous sommes allés lui demander pourquoi il disait "et moi aussi" en guise de conclusion. Réponse "parce quand je vous engueule vous pensez: "je t'emmerde" alors je dis "et moi aussi". Il avait compris la limite du pouvoir.
Quant au bonheur, il n'est pas généralisé parce que les gens ne sont pas assez égoïstes. Il ne se sont pas aperçus que la vue du malheur des autres leur gâtait leur propre bonheur. Pour éviter de le constater ils décrètent que si les autres sont dans la peine c'est qu'ils l'ont bien cherché. La notion de péché n'est pas loin...
C'est l'heure du thé: à ta santé François
J.F.C.

J.P.M.

Bravo pour ce billet d'optimisme.!!!!!! Les choses vont tellement mieux quand on prend la vie de ce côté là ! ..... Il faut donc s'y contraindre !! Et voilà, le mot est lâché : pourquoi la contrainte alors que cela devrait être un plaisir ?!!!!! Sans doute faut-il chercher quelques réponses auprès de la lucidité.!!!!?

Amicalement

JPM

J.C.Z.

Merci et bravo.

Cordialement ,
J.C.Z.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Blog powered by Typepad