« L'innovation au service de la compétitivité | Accueil | Le tiers externe au service de la croissance interne »

23 mars 2009

Commentaires

M.M.


François,
Merci de ton envoi, 2 elements de reflexion qui pourront alimenter notre echange de vendredi
- la question de la legitimmité et ses formes ( liées au statut, au terrain, ou au sang (a la famille...))
- une autre liée a l'histoire au role des historiens....
- et le lien entre les 2 ......noblesse de sang ? noblesse de robe ? ...


et enfin a notre contexte actuel ou il faudra bien se résoudre un jour, pour règler les problemes nouveaux sans solution connue; qu' il faudra bien inventer a tous les niveaux de nouvelles attitudes ou plutot que de passer un temps fou à repenser les reformes... il me semble temps de reformer la pensée... "reconnaire la complexité"...... et faire preuve d'humilité.....
M.M.

M.M.

François,

Merci
Dans la tempête actuelle, l’hyper-réglementation est un frein….

Pourrions nous remplacer la »culture de précaution « , par » la culture du risque »……qui est la vraie nature de l’entrepreneur et de l’entreprise…
P.D.C.

M.M.

François
sujet intéressant que l'on peut appliquer partout autour de nous
Bien cordialement,
M.J.

M.M.

François,
excellent thème qui mérirerait un très long échange
Le joueur de flûte du conte d'Andersen qui mène ( to lead) les rats à la noyade est au sens strict un leader !
Aussi devons-nous ne pas coller à certains Think Tank comme disent les anglo-saxons qui mettent en forme des modes de fabrique du consentement ( voir Noam Chomsky) . Ces concepteurs de pensée à adopter sont-ils des leaders ou des manipulateurs?

bon courage et au plaisir
R.D.

Sébastien

François,

Le leader est-il celui que l'on croit ? Son identification n'est-elle pas difficile ?

Un exemple : lors de mes relations professionnelles en hôpitaux et cliniques, je me suis aperçu, bien souvent, que le chef de service, souvent un médecin, n'était pas toujours le leader mais que la chef infirmière de l'étage était, elle, incontournable, décisionnaire.

En chine, lors de relation de travail, votre interlocuteur est rarement le leader, ce dernier se tient en retrait et écoute, puis entend et décide.

Identifier le leader est décisif. Connaître ses prescripteurs, non par intuition mais par certitude, quantitativement et qualitativement, est une interrogation quotidienne primordiale et vitale.

S.D.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Blog powered by Typepad